Mois un héritage à partager : Cinq manières toutes simples de donner en retour

Mois un héritage à partager : Cinq manières toutes simples de donner en retour

Le saviez-vous? Au Canada, mai est le mois UN HÉRITAGE À PARTAGERMD. Pour montrer leur soutien, la Société Alzheimer du Canada et les services Gestion de patrimoine, Succession et fiducies RBC s’associent pour vous aider à décider quelle est la meilleure manière de donner en retour.

Parmi les nombreuses manières de donner en retour à la société, faire un don est l’une des façons les plus simples. Cependant, vous pourriez hésiter à le faire. Peut-être croyez-vous que votre don n’aura aucun impact, ou que vous ne pouvez tout simplement pas vous le permettre à cette étape de votre vie.

Rassurez-vous. Rien de cela n’est vrai…

Le saviez-vous? Au Canada, mai est le mois UN HÉRITAGE À PARTAGERMD. Pour montrer leur soutien, la Société Alzheimer du Canada et les services Gestion de patrimoine, Succession et fiducies RBC s’associent pour vous aider à décider quelle est la meilleure manière de donner en retour.

Parmi les nombreuses manières de donner en retour à la société, faire un don est l’une des façons les plus simples. Cependant, vous pourriez hésiter à le faire. Peut-être croyez-vous que votre don n’aura aucun impact, ou que vous ne pouvez tout simplement pas vous le permettre à cette étape de votre vie.

Rassurez-vous. Rien de cela n’est vrai! Tous les dons, quel que soit leur montant, ont un impact durable sur la société. Par exemple, songez aux raisons suivantes de faire un don à la Société Alzheimer :

  • Votre don finance des programmes et des services qui soutiennent les personnes atteintes d’une maladie cognitive et leurs aidants partout au pays.
  • Votre don aide également à soutenir les programmes qui visent à trouver les causes de la maladie d’Alzheimer et des autres maladies cognitives, à chercher des traitements et, un jour, à trouver un remède.
  • Faire un don peut être une bonne manière d’honorer la mémoire d’un ami ou d’un membre de votre famille.
  • Et, bien sûr, c’est vous qui décidez du montant en fonction de vos moyens.

Mais la personne qui reçoit le don n’est pas l’unique bénéficiaire : le donateur (vous!) en tire également profit. En plus des sentiments de générosité et de bonheur générés par le don, vous seriez être surpris de découvrir combien un don de bienfaisance peut être simple et gratifiant. Et, qu’importe la manière dont vous souhaitez procéder, une manière ou l’autre vous conviendra.

Alors, comment faire un don de bienfaisance? Et, plus important encore, comment décider de ce qui vous convient? Cela dépend de ce que vous recherchez : souhaitez-vous une solution qui intègre le don de bienfaisance dans votre planification financière, ou cherchez-vous à réaliser vos souhaits en matière de succession? Autre chose? Pour vous aider à décider de la meilleure option qui s’offre à vous, examinons cinq manières toutes simples de donner en retour.

1. Faire un don en espèces

C’est la manière la plus répandue de faire un don de bienfaisance. Si vous cherchez à faire un don en espèces, votre lieu de travail est l’un des premiers endroits à considérer. Certains employeurs proposent des déductions salariales et des reçus aux fins de l’impôt pour faciliter les choses pour les employés qui veulent faire un don à leur communauté. En étudiant sérieusement la question, vos contributions peuvent avoir un impact sur les communautés et les organismes de bienfaisance qui vous tiennent le plus à cœur et à vos proches.

De nombreux organismes de bienfaisance proposent aussi des options de dons mensuels par prélèvement automatique, soit par le biais de votre compte bancaire ou votre carte de crédit, comme dans le cas du Programme de dons mensuels de la Société Alzheimer. Faire don d’un certain montant planifié vous aide à prévoir votre propre budget, tout en aidant les organismes de bienfaisance à établir leurs propres objectifs de financement de la recherche.

Et, lorsque vous faites un don à un organisme de bienfaisance, vous recevez un reçu aux fins de l’impôt que vous pouvez réclamer sous forme de crédit lors de votre déclaration de revenus.

Crédit d’impôt pour don

Les dons de bienfaisance permettent d’obtenir des crédits d’impôt fédéraux et provinciaux non remboursables. En ce qui concerne le fédéral, vous obtenez un crédit de 15 % pour les premiers 200 $ de dons de bienfaisance annuels. Le taux du crédit fédéral passe à 29 % pour les dons cumulés supérieurs à 200 $.

Les crédits d’impôt provinciaux fonctionnent de la même manière, bien que toutes les provinces n’aient pas adopté le taux d’imposition supérieur comme le taux du crédit d’impôt supérieur pour don de bienfaisance.

2. Faire don de titres non enregistrés

Si vous ne souhaitez pas faire un don en espèces, songez aux titres non enregistrés. Si, dans votre compte non enregistré (c. à d. non détenus dans votre compte de REER ou FERR), vous détenez des titres cotés en bourse qui ont pris de la valeur, songez à en faire don « en nature » à un organisme de bienfaisance.

Quel avantage à procéder de cette manière? Vous recevrez un reçu aux fins de l’impôt équivalent à la juste valeur marchande des titres donnés, et vous ne serez pas imposé sur la plus-value générée par ces titres, comme vous le seriez si vous les vendiez de votre vivant ou les possédiez au moment de votre mort.

3. Désigner un organisme de bienfaisance dans votre testament

Déterminer comment votre patrimoine sera réparti est une étape importante de la succession. Une planification successorale bien préparée peut assurer que les personnes et les causes qui vous tiennent à cœur soient bien prises compte au moment de votre décès.

Cet objectif peut être atteint d’un certain nombre de manières. Vous pouvez en faire bénéficier un ou plusieurs organisme(s) de bienfaisance, en choisissant de laisser un legs en espèces au montant préétabli, ou en ordonnant que des actifs particuliers (titres cotés en bourse ou terrains, par exemple) soient légués; vous pouvez encore choisir de léguer une partie résiduelle de votre patrimoine.

Choisir de faire un don à un organisme de bienfaisance dans votre testament présente certains avantages. Vous jouissez de l’utilisation de vos actifs de votre vivant et savez qu’au moment de votre mort, vos exécuteurs testamentaires en feront don aux organismes de votre choix, comme stipulé dans votre testament. Des crédits d’impôt améliorés pour dons de bienfaisance peuvent aussi être disponibles.

Pour de plus amples informations concernant les avantages à faire un don testamentaire et pour trouver des ressources relatives à la planification patrimoniale, jetez un coup d’œil à la page Faire un don testamentaire de la Société Alzheimer du Canada.

4. Créer une fiducie résiduaire de bienfaisance

Si vous vivez confortablement des intérêts produits par vos actifs, vous pourriez peut-être tirer profit des avantages fiscaux d’une fiducie viagère : vous recevez les revenus de la fiducie de votre vivant, mais au moment de votre mort, le reliquat sera directement aiguillé vers l’organisme de bienfaisance que vous avez nommé en tant que bénéficiaire.

5. Créer un fonds orienté par le donateur

Si vous souhaitez laisser un héritage en donnant dès à présent un montant forfaitaire, mais que vous souhaitez le distribuer à divers organismes de bienfaisance, ou sur plusieurs années, pensez à créer un fonds orienté par le donateur. Cette manière de procéder permet de créer une pseudo-fondation à un coût très inférieur à la création d’une fondation privée. Vous recevez le reçu aux fins de l’impôt au moment où vous faites le don et pouvez ensuite allouer les fonds à n’importe quel organisme de bienfaisance enregistré du Canada. 


Les exemples ci-dessus ne sont que quelques-unes des options auxquelles vous pourriez songer en prévoyant votre don de bienfaisance. Pour découvrir d’autres options qui s’offrent à vous, obtenir des conseils en matière de fiscalité et voir ce qui est le mieux pour vous et vos intérêts, parlez à votre conseiller financier pour obtenir plus d’informations.

Si vous souhaitez en apprendre davantage sur les manières de faire un don à la Société Alzheimer du Canada, visitez notre page Façons de faire un don.


Ce document a été préparé(e) pour les sociétés membres de RBC Gestion de patrimoine, RBC Dominion valeurs mobilières Inc.*, RBC Phillips, Hager & North Services-conseils en placements inc., Société Trust Royal du Canada et Compagnie Trust Royal (collectivement, les « sociétés »). * Membre–Fonds canadien de protection des épargnants. Chacune des sociétés et Banque Royale du Canada sont des entités juridiques distinctes et affiliées. Les renseignements fournis dans ce document ne constituent pas des conseils fiscaux ou juridiques et ne doivent pas être interprétés comme tel. Les renseignements fournis ne doivent servir qu’à des fins de discussion avec un conseiller juridique ou fiscal qualifié ou un autre conseiller professionnel pour la planification de la mise en œuvre d’une stratégie. ® / MC Marque(s) de commerce de Banque Royale du Canada, utilisée(s) sous licence. © RBC Dominion valeurs mobilières Inc., 2018. Tous droits réservés.

Les commentaires sont fermés.