Changing the way dementia research is done in Canada

Changing the way dementia research is done in Canada

By Drs. Katherine McGilton and Jennifer Bethell

Research is usually researcher-driven. We want to help change that.

What do we mean? Researchers usually decide what work is important enough to be funded and then good enough to be published. But are researchers aware of the issues that matter most to those who can actually benefit from their work? Not always.

That’s why we’ve created the Canadian Dementia Priority Setting Partnership, a study that will bring the voices of Canadians affected by dementia into the conversation about research. By involving people with lived experience, we can improve the way that dementia research is done and communicated.

The results of the study will produce a list of the top 10 Canadian dementia research priorities, which we hope will help guide researchers and the organizations that fund them.

Whether you are living with the disease, a caregiver, a health-care provider, or even just interested in the issue – we want to hear from YOU.

Please take a few minutes to complete the study questionnaire, here: alzheimer.ca/researchpriorities.

Help spread the word by sharing the link through your personal and social networks.


Changer la manière de mener la recherche sur les maladies cognitives au Canada

Changing the way dementia research is done in Canada

Par les Dres Katherine McGilton et Jennifer Bethell

Les travaux de recherche sont habituellement engagés par les chercheurs. Nous voulons aider à changer cela.

Qu’est-ce que cela signifie? Les chercheurs déterminent généralement les travaux qui sont assez importants pour être financés et ceux qui sont assez bon pour être publiés. Les chercheurs sont-ils cependant conscients des enjeux les plus importants pour les personnes qui sont réellement concernées par leur travail? Pas toujours.

C’est pourquoi nous avons mis sur pied le Partenariat canadien pour l’établissement des priorités sur les maladies cognitives : une étude qui permettra aux Canadiens touchés par les maladies cognitives de faire entendre leur voix dans le débat sur la recherche. En impliquant des personnes ayant une expérience vécue, nous pouvons améliorer la manière de mener et de communiquer les travaux de recherche sur les maladies cognitives.

Les résultats de l’étude permettront d’établir une liste de 10 priorités de recherche sur les maladies cognitives au Canada, qui, nous l’espérons, pourront guider les chercheurs et les organisations qui les financent.

Que vous soyez atteint de la maladie, que vous soyez un aidant, un fournisseur de soins de santé, ou que la question vous intéresse tout simplement… nous voulons avoir VOTRE avis!

Veuillez prendre quelques minutes pour répondre au questionnaire : alzheimer.ca/prioritesderecherche.

Aidez-nous à faire passer le mot en diffusant ce lien dans vos réseaux personnels et sociaux.

Comments are closed.