Introducing the 2016 Alzheimer Society Research Program (ASRP) Community Representatives

Introducing the 2016 Alzheimer Society Research Program (ASRP) Community Representatives

This year the Alzheimer Society celebrates 28 years of funding research through the Alzheimer Society Research Program (ASRP). The peer review panel meetings were held in February 2016 in Toronto, Ontario, and included the role of Community Representatives. Community Representatives are members of the general public who are not currently involved with research who are given the opportunity to comment on the intent, purpose and on the clarity of the language used within the lay summaries of research applications that are received by the Society. Their involvement in peer review serves as a mechanism for public accountability by providing feedback on the ASRP peer review process.

It is with great pleasure that we introduce our 2016 Community Representatives:

Neville-Chenoy“I was amazed at the breadth and scope of research projects which were received from researchers across the country. I had no idea of the extent of this endeavor but, on a personal level, very grateful that so much work is being done to identify the cause of the Alzheimer problem which may one day lead to a cure.

Even more impressive to me was the expertise and dedication of the panel members to review the various proposals. Each panel member must have spent countless hours doing so liaising with colleagues, analyzing what was being proposed and bringing to the table an informed judgment.

The process itself was unique in that it set out to be fair by applying a scoring system from the start and laying out ground rules for conflict of interest which were meticulously followed. Over the years I have participated in many organizations working to allocate their resources to new programs or research proposals but your Peer Review Process is truly tops.”

-Neville Chenoy, 2016 Community Representative, Biomedical Peer Review Panel
Neville is living with Mild Cognitive Impairment. He is a retired health care consultant living in Toronto and attends support groups hosted by the Alzheimer Society of Toronto.

 

Sherri-Russell“Funding research on Alzheimer’s disease and dementia is important to me because it is not a clearly defined or understood disease and more information is needed.

It was a pleasure being a part of the Peer Review Panel. Thanks to those who made us feel welcomed – a memory I shall never forget …I hope!”

-Sherri Russell, 2016 Community Representative, Quality of Life Peer Review Panel
Sherri is living with Mild Cognitive Impairment. She formerly worked in Real Estate. Sherri enjoys playing bridge, writing, exercising and staying social.

 

 

 

***********************************************************************

Des représentants de la collectivité participent au Programme de recherche de la Société Alzheimer 2016 (PRSA)

Le Programme de recherche de la Société Alzheimer finance la recherche depuis maintenant 28 ans. Des représentants de la collectivité ont participé aux réunions des comités d’évaluation par des pairs, qui ont eu lieu en février 2016 à Toronto (Ontario). Les représentants de la collectivité sont des membres du grand public qui ne participent pas actuellement à la recherche. Ils donnent leurs commentaires sur les intentions et les objectifs des projets de recherche soumis et sur la clarté du langage utilisé dans les résumés simplifiés. Leur contribution au processus d’évaluation par des pairs fournit un mécanisme de reddition de comptes auprès du public.

Nous sommes très heureux de vous présenter nos représentants de la collectivité pour 2016:

Neville-Chenoy« J’ai été frappé par l’ampleur et la portée des projets de recherche soumis par les chercheurs de tout le pays. Je ne m’attendais pas à une telle activité. Je dois dire que je suis personnellement très heureux de l’importance des efforts déployés pour mieux comprendre la maladie d’Alzheimer. Un jour, il sera possible de la guérir.

J’ai été encore plus impressionné par l’expertise et le dévouement des membres du comité chargé d’évaluer les divers projets soumis. Chacun des participants doit sans doute consacrer de nombreuses heures à cet exercice, pour assurer la liaison avec les autres membres du comité, faire l’évaluation des projets et apporter un jugement éclairé au cours des discussions.

Le processus d’évaluation est unique en ce qu’il applique un système de pointage pour assurer des conditions équitables, et des règles strictes pour éviter les conflits d’intérêts. Au fil des ans, j’ai participé à de nombreux groupes de travail chargés de l’allocation des ressources destinées à de nouveaux programmes ou à des projets de recherche, mais votre processus d’évaluation par les pairs n’a vraiment pas son pareil. »

-Neville Chenoy, représentant du public 2016, comité d’évaluation par les pairs, volet biomédical
Chenoy est atteint d’un trouble cognitif léger. Consultant en soins de santé, il est maintenant à la retraite et participe à des groupes de soutien offerts par la Société Alzheimer de Toronto.

 

Sherri-Russell« Le financement de la recherche sur la maladie d’Alzheimer et les autres maladies cognitives est important pour moi, parce que ces maladies ne sont pas clairement cernées ni comprises et qu’il est nécessaire de pousser plus avant.

J’ai été ravie de faire partie du comité d’évaluation par des pairs. Je vous remercie de nous avoir chaleureusement accueillis. Je n’oublierai jamais cette expérience… enfin je l’espère. »

-Sherri Russell, représentante du public 2016, comité d’évaluation par les pairs, volet qualité de vie

Mme Russell, qui est atteinte d’un trouble cognitif léger, travaillait auparavant dans l’immobilier. Elle aime le bridge, l’écriture, l’exercice et les activités sociales.

 

Comments are closed.