Parcouru par
Catégorie : Défense des intérêts et politique publique

Parlons de l’aide pour aujourd’hui

Parlons de l’aide pour aujourd’hui

La dernière fois que j’ai discuté avec vous, je vous ai demandé ce que vous pensiez de la recherche sur les maladies cognitives au Canada et des défis que nous devions affronter ensemble. Les supporteurs de la cause qui, comme vous, parlent de leur propre expérience conviennent que ce problème n’est pas un problème qui se présentera demain au Canada, mais bien qu’il est on ne peut plus actuel! Je me tourne à nouveau vers vous aujourd’hui pour faire le…

En lire plus En lire plus

Que signifie la Charte pour Roger?

Que signifie la Charte pour Roger?

Roger Marple réside en Alberta. Il est atteint d’une maladie cognitive. Ardent défenseur de la sensibilisation du public aux maladies cognitives, il est membre du Groupe consultatif ayant permis de créer la Charte canadienne des droits des personnes atteintes de maladies neurodégénératives. En janvier dernier, il était également l’un des nombreux ambassadeurs du Mois de la sensibilisation à la maladie d’Alzheimer. Lisez ce que Roger pense de la Charte ci-dessous. Notre Constitution est la loi suprême au Canada. Notre Charte…

En lire plus En lire plus

Que signifie la Charte pour Mario?

Que signifie la Charte pour Mario?

Mario Gregorio réside en Colombie-Britannique. Il est atteint d’une maladie cognitive. Ardent défenseur de la sensibilisation du public aux maladies cognitives, il est membre du Groupe consultatif de la Société Alzheimer ayant permis de créer la Charte canadienne des droits des personnes atteintes de maladies neurodégénératives. En janvier dernier, il était également l’un des nombreux ambassadeurs du Mois de la sensibilisation à la maladie d’Alzheimer. Lisez ce que Mario pense de la Charte ci-dessous. Après avoir entendu le neurologue m’annoncer…

En lire plus En lire plus

Que signifie la Charte pour Marilyn?

Que signifie la Charte pour Marilyn?

Marilyn Taylor est atteinte de la maladie d’Alzheimer. Membre du Groupe consultatif de la Société Alzheimer ayant permis de créer la Charte canadienne des droits des personnes atteintes de maladies neurodégénératives., elle a grandi en Alberta, où elle a travaillé dans l’industrie pétrolière et gazière pendant 20 ans. Après le diagnostic de cancer de sa mère, elle a déménagé en Nouvelle-Écosse pour s’en occuper. Mère, belle-mère, grand-mère et arrière-grand-mère, Marilyn aime vivre de manière autonome avec son chat et son…

En lire plus En lire plus

Que signifie la Charte pour Jim?

Que signifie la Charte pour Jim?

Jim Mann réside en Colombie-Britannique. Il est atteint d’une maladie cognitive. Il est membre du Groupe consultatif de la Société Alzheimer ayant permis de créer la Charte canadienne des droits des personnes atteintes de maladies neurodégénératives. Il siège également au Comité consultatif ministériel sur la démence. Les membres de ce comité éclaireront la préparation de la stratégie nationale sur les maladies cognitives du Canada. Lisez ce que Jim pense de la Charte ci-dessous. L’expression « les gestes sont plus éloquents…

En lire plus En lire plus

Parlons recherche

Parlons recherche

Je me tourne aujourd’hui vers vous, car je veux connaître votre avis sur l’état de la recherche sur les maladies cognitives au Canada. Votre expérience personnelle et la sagesse de vos opinions peuvent aider la Société Alzheimer à amplifier la voix de personnes telles que vous et assurer qu’elles soient entendues et que des mesures soient prises. J’espère que vous vous joindrez à la conversation. Depuis le début de mon mandat en tant que chef de la direction, la bonne…

En lire plus En lire plus

« Je suis une personne qui vit avec l’Alzheimer. J’ai des droits. » Troisième partie.

« Je suis une personne qui vit avec l’Alzheimer. J’ai des droits. » Troisième partie.

Lorsque nous avons quitté Phyllis Fehr la dernière fois, nous avons appris comment ses expériences l’avaient inspirée à endosser son rôle actuel en tant que défenseure importante des droits humains des personnes vivant avec une maladie cognitive. (Si ce n’est pas encore fait, assurez-vous de lire la première partie de cette série, Devenir un moteur du changement. L’histoire de Phyllis Fehr.) L’une des priorités actuelles de Phyllis est la Convention relative aux droits des personnes handicapées. Il s’agit d’un traité…

En lire plus En lire plus

« Je suis une personne qui vit avec l’Alzheimer. J’ai des droits. » Deuxième partie.

« Je suis une personne qui vit avec l’Alzheimer. J’ai des droits. » Deuxième partie.

Lorsque nous avons quitté Phyllis Fehr la dernière fois, nous avons appris comment ses expériences l’avaient inspirée à endosser son rôle actuel en tant que défenseure importante des droits humains des personnes vivant avec une maladie cognitive. (Si ce n’est pas encore fait, assurez-vous de lire la première partie de cette série, Devenir un moteur du changement. L’histoire de Phyllis Fehr.) L’une des priorités actuelles de Phyllis est la Convention relative aux droits des personnes handicapées. Il s’agit d’un traité…

En lire plus En lire plus

« Je suis une personne qui vit avec l’Alzheimer. J’ai des droits. » Première partie.

« Je suis une personne qui vit avec l’Alzheimer. J’ai des droits. » Première partie.

Première partie : devenir un moteur du changement. L’histoire de Phyllis Fehr Ce blogue se base sur le webinaire, Je suis une personne qui vit avec l’Alzheimer. J’ai des droits organisé par brainXchange et présenté par Phyllis Fehr, le 13 décembre 2017 (première partie) et le 17 janvier 2018 (deuxième partie). Un jour, Phyllis Fehr est entrée dans une épicerie et s’est sentie désorientée. Phyllis, qui avait reçu un diagnostic de troubles cognitifs à début précoce ainsi que de maladie à…

En lire plus En lire plus

L’importance des soins palliatifs pour les personnes vivant avec l’Alzheimer

L’importance des soins palliatifs pour les personnes vivant avec l’Alzheimer

Dans son allocution d’ouverture devant le Comité sénatorial des affaires sociales, des sciences et de la technologie, la chef de la direction de la Société Alzheimer du Canada, Mme Pauline Tardif, a pointé du doigt un fait alarmant. « Actuellement, bien plus d’un demi-million de Canadiens vivent avec l’Alzheimer… et les chiffres ne cessent d’augmenter, a-t-elle déclaré. L’accès aux soins palliatifs est encore plus important aujourd’hui. » Pauline s’est rendue à la Colline du Parlement pour soutenir le Projet de loi C-277, une Loi…

En lire plus En lire plus